Financer sa formation

Financement de votre formation : ATTENTION AUX DÉLAIS!

Si vous souhaitez une prise en charge financière de votre formation, n'oubliez pas que la plupart des organismes exige un délai d'environ 4 mois pour l'instruction de votre dossier.

Par ailleurs, votre dossier d'inscription à l'EFCASER devant être déposé complet au moins 1 mois avant l'entrée en formation, cela signifie que vous disposez de 5 mois avant la date d'entrée en formation pour déposer votre dossier de demande de financement.

Nous vous conseillons de débuter vos formalités 6 mois avant le début de la formation que vous envisagez de suivre.

POUR INFO 

  Début de la formation

Date limite de dépôt du

dossier de demande de prise en charge

     
BAFM Admission (dispense d'admissibilité) 2018/2019 24/09/2018 30/04/2018
BAFM Admission 2018/2019 26/11/2018 30/06/2018
IPCSR Admissibilité classique 2018/2019 05/11/2018 30/06/2018
IPCSR Admissibilité adaptée 2018/2019 12/11/2018 30/06/2018

 


 

Possibilité de paiement en plusieurs fois sans frais.

N'hésitez pas à nous contacter.

Financer sa formation

Vous êtes salarié

Congé Individuel de Formation CDI

Pour qui ?

Tout salarié en CDI justifiant de 24 mois d’activité salariée dont 12 mois dans l’entreprise (consécutifs ou non, quel que soit le type de contrat)

Pour quoi ?

Formation à l’initiative du salarié en CDI et à titre individuel, en-dehors de celles prévues au plan de formation de l’entreprise, en vue d’une reconversion, première qualification, meilleure qualification ou préparation à des responsabilités professionnelles, sociales et culturelles.

Comment ?

Le contrat de travail est suspendu mais non rompu.
Le salarié est rémunéré à hauteur de 80% à 100% de son salaire habituel.
Durée maximale de la formation : 1 an à temps plein, ou 1200 heures à temps partiel.
Si la formation se déroule à distance, elle devra comporter des heures de présentiel pédagogique pour pouvoir être prise en charge. La prise en charge du coût pédagogique sera basée sur le coût total de la formation. Par contre, la prise en charge de la rémunération sera limitée aux heures de présentiel pédagogique et de stage.

A noter : Le CIF hors temps de travail est possible si le salarié justifie d’un an d’ancienneté et que la durée de la formation envisagée soit d’au moins 120 heures.

Congé Individuel de Formation CDD

Pour qui ?

Toute personne justifiant de 24 mois d’activité salariée dans le secteur privé au cours des 5 dernières années, dont 4 mois consécutifs ou non, sous CDD (hors contrats d’apprentissage, contrats de professionnalisation, CUI & CAE, contrats conclus avec des jeunes au cours de leur cursus scolaire ou universitaire, CDD poursuivis par des CDI), au cours des 12 derniers mois, précédant la fin du dernier CDD.

Pour quoi ?

Formation à l’initiative du salarié en contrat ou ancien titulaire de CDD, et à titre personnel, en-dehors de celles prévues au plan de formation de l’entreprise, en vue d’une reconversion, première qualification, meilleure qualification ou préparation à des responsabilités professionnelles, sociales et culturelles.

Comment ?

Durée maximale de la formation : 1 an (temps plein), ou 1200 heures (temps partiel).
-Pendant la formation : Statut de stagiaire de la formation professionnelle continue. Protection sociale et rémunération prises en charge par le FONGECIF.
-A l’issue de la formation : Statut de demandeur d’emploi en l’absence d’activité salariée.

Plan de Formation de l’Entreprise

Pour qui ?

Tout salarié.

Pour quoi ?

Actions de formation proposées par l’employeur à son salarié pour adapter ce salarié à son poste de travail, veiller au maintien de sa capacité à occuper un emploi, ou développer ses compétences.

Comment ?

La loi n’impose aucune procédure particulière lorsqu’un salarié demande à suivre une formation inscrite au plan de formation de son entreprise.
L’employeur devra prendre en charge la rémunération en cas de formation pendant le temps de travail, l’allocation de formation en cas de formation hors temps de travail, les frais de formation et, le cas échéant, les frais de transport et d’hébergement.
L’entreprise peut solliciter son OPCA afin de financer les formations inscrites à son plan de formation.

Période de Professionnalisation

Pour qui ?

Tout salarié en CDI dont la qualification est insuffisante au regard de l’évolution des technologies et de l’organisation du travail, tout salarié projetant la création ou la reprise d’une entreprise, tout salarié de retour d’un congé maternité ou congé parental d’éducation, tout salarié avec 20 ans d’activité professionnelle, ou âgé d’au moins 45 ans et disposant d’une ancienneté minimum d’un an de présence dans la dernière entreprise qui l’a employé, tout salarié bénéficiant d’un CUI CDD ou CDI, et tout bénéficiaire de l’obligation d’emploi (handicapés, invalides, etc.).

Pour quoi ?

Favoriser le maintien dans l’emploi de salariés en CDI et de salariés (CDD ou CDI) bénéficiaires d’un CUI.

Comment ?

La période de professionnalisation doit obligatoirement s’inscrire dans le cadre du plan de formation ou du DIF.

  • Formation sur le temps de travail : maintien de la rémunération du salarié par l’employeur.
  • Formation hors temps de travail : versement au stagiaire par l’employeur d’une allocation de formation égale à 50% de la rémunération nette de référence du salarié (Rémunération nette de référence = Rémunération nette perçue au cours des 12 derniers mois précédant le versement de l’allocation/Total des heures rémunérées).

Vous êtes demandeur d'emploi

Avant toute démarche personnelle, il est indispensable de prendre rendez-vous avec votre conseiller Pôle Emploi, Cap Emploi ou Mission Locale afin de lui faire part de votre projet.

Le DIF portable remplacé par le CPF

Depuis le 1er janvier 2015, le DIF portable a été remplacé par le Compte Personnel de Formation.


Toutes les informations utiles sur le portail du CPF : www.moncompteformation.gouv.fr

Contrat de professionnalisation

Pour qui ?

Tout jeune de 16 à 25 ans, afin de compléter sa formation initiale, tout demandeur d’emploi de 26 ans et plus, et tout bénéficiaire du RSA, de l’AAH, de l’ASS ou d’un CUI.

Pour quoi ?

Acquisition en alternance entre entreprise et organisme de formation d’une formation adaptée aux métiers de l’entreprise. L’objet du contrat de professionnalisation est l’acquisition d’une qualification professionnelle enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), ou reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale de branche, ou ouvrant droit à un Certificat de Qualification Professionnel (CQP).


Comment ?

  • Rémunération des 16-25 ans : Entre 16 et 20 ans : 55 à 65% du SMIC, entre 21 et 25 ans : 70 à 80% du SMIC.
  • Rémunération des 26 ans et plus : 85% du minimum conventionnel sans pouvoir être inférieur au SMIC.

Financement possible par les OPCA et Pôle Emploi.

Contrat de Sécurisation Professionnelle

Pour qui ?

Tout salarié licencié économique d’une entreprise de moins de 1 000 salariés ou en liquidation ou redressement judiciaire, ayant un an d’ancienneté, ou ayant moins d’un an d’ancienneté mais pouvant bénéficier de l’allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE).

Pour quoi ?

Favoriser le reclassement des salariés licenciés économiques par la mise en place d’un parcours de retour à l’emploi après une rupture d’un commun accord du contrat de travail.

Comment ?

La durée du CSP est de 12 mois maximum.
Rémunération par Pôle Emploi (allocation spécifique de sécurisation égale à 80% du salaire journalier de référence).
Financement possible par les OPCA, le FPSPP, la Région. L’employeur verse à Pôle Emploi une somme égale au solde des droits acquis au titre du DIF + l’indemnité compensatrice de préavis dans la limite de 3 mois de salaire.

Aide Individuelle à la Formation

Pour qui ?

Tout demandeur d’emploi inscrit (RAC, régime de solidarité, non indemnisé), et tout bénéficiaire d’un CSP.

Pour quoi ?

Complément financier pour suivre une formation, l’AIF contribue aux frais pédagogiques de formation pour des projets validés par Pôle Emploi.
Elle vient compléter les aides équivalentes des Conseils Régionaux, des OPCA et toute collectivité publique.

Comment ?

Le demandeur d’emploi a le statut de stagiaire de la formation professionnelle et bénéficie donc d’une protection contre le risque « accident du travail et maladie professionnelle ».
L’aide est versée directement à l’organisme de formation.
Le demandeur d’emploi peut percevoir une Rémunération de Formation Pôle Emploi (RFPE) s’il n’est pas déjà indemnisé par l’allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE), l’Allocation Spécifique de Reclassement (ASR), l’Allocation de Transition Professionnelle (ATP), ou l’Allocation de Sécurisation Professionnelle (ASP).

Aide Individuelle à la Formation pour les travailleurs en situation de handicap

Pour qui ?

Tout demandeur d’emploi reconnu travailleur handicapé et pouvant travailler en milieu ordinaire.

Pour quoi ?

Complément financier pour suivre une formation courte (inférieure à 210 heures) ou une formation professionnalisante (jusqu’à 600 heures) pour former aux métiers qui recrutent.

Comment ?

L’aide doit être prescrite par le conseiller Cap Emploi, Pôle Emploi ou Mission Locale.

Vous êtes dirigeant non-salarié

Financement de la Formation des dirigeants non-salariés

Pour qui ?

Tout dirigeant travailleur non salarié (TNS) relevant des URSSAF ou du RSI (gérant majoritaire de SARL, associé unique d’une EURL, associé d’une SNC, micro-entrepreneur, et travailleur indépendant).

Pour quoi ?

Financement de la formation professionnelle des dirigeants non-salariés et de leurs conjoints-collaborateurs, des secteurs du Commerce, de l’Industrie et des Services, et dont le code APE ou NAF dépend de l’AGEFICE.

Comment ?

Conditions à remplir :

  • Être inscrit à l’URSSAF ou au RSI en tant que travailleur indépendant,
  • Ne pas être inscrit au Répertoire des Métiers,
  • Être à jour des versements relatifs à la Contribution à la Formation Professionnelle auprès de l’URSSAF ou du RSI,
  • Etre enregistré sous un code APE-NAF dépendant de l’AGEFICE.

Depuis le 01/01/2015 : Le CPF

Le Compte Personnel de Formation - à compter du 01/01/2015

Pour qui?

Dès l'âge de 16 ans, et jusqu'au départ en retraite :

Tout salarié, y-compris en contrat d'apprentissage ou contrat de professionnalisation.

Tout salarié en période de chômage.

Tout jeune sorti du système scolaire. 

Le CPF est attaché à la personne, et crédité en heures :

  •  24 heures par an dans la limite de 120 heures (pour un travail à temps complet)
  • et ensuite 12 heures par an, dans la limite globale de 150 heures.

Concernant les salariés en CDD ou à temps partiel, calcul au prorata du temps de travail ou de la durée du contrat.

Pour quoi?

Accroître le niveau de qualification de chacun et sécuriser le parcours professionnel.

Comment?

- pour les salariés :

C'est le salarié qui prend l'initiative d'utiliser son compte personnel de formation afin de concrétiser son projet de formation.

Les frais pédagogiques et les frais annexes afférents à la formation pendant ou hors temps de travail sont pris en charge par l'employeur en cas d'accord d'entreprise, ou par un OPCA.

- pour les demandeurs d'emploi :

Tous les demandeurs d'emploi disposent d'un compte personnel de formation à compter du 01/01/2015.

Tout demandeur d'emploi qui justifie du nombre d'heures suffisant sur son CPF, son projet est validé au titre du Projet Personnalisé d'Accès à l'Emploi (PPAE).

Dans le cas contraire, Pôle Emploi fait appel aux financements complémentaires disponibles.

Les frais pédagogiques et les frais annexes afférents à la formation sont pris en charge par le Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP) dans la limite du nombre d'heures insrites sur le CPF du demandeur d'emploi.

Source : www.emploi.gouv.fr

 

Accueil et formalités administratives

Logo sans vague petite taille

122 Rue des Montapins
58000 NEVERS 
03 86 21 40 22
Fax : 03 86 57 65 11

Pour nous contacter : contact@efcaser.org

Liste actualités

Ecoles de conduite : Savoir répondre aux exigences du Label Qualité des formations

Tout savoir sur notre formation des 16 & 17 juillet 2018 ...


BAFM 2018 - INSCRIPTION A L'EXAMEN DU BAFM

Attention! Le formulaire d'inscription doit être adressé au préfet responsable du centre d'examen chargé de l'organisation des épreuves écrites d'admissibilité auquel le département de résidence du candidat est rattaché...Lire la...